mercredi 26 novembre 2014 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Pour le développement de l’élevage bovin et ovin
La CNMA créera deux coopératives Abonnez-vous au flux RSS des articles

03 mars 2012
11:00
0 commentaire Les éleveurs de bétail bénéficieront de plusieurs prestations et d’assistance

 

La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) tente de se constituer en pôle rassembleur dans les régions agricoles, mais surtout de réimplanter dans les zones rurales une cohabitation entre producteurs et techniciens de la production et de couverture mutualiste. A cet effet, la CNMA lance un projet de création de deux coopératives de services sous formes de mutuelles ; l’une sera destinée à la collecte de lait à Khenchela et la seconde à l’élevage ovin à Djelfa. 

 

La coopérative de Khenchela, dont les préparatifs sont en cours pour l’organisation de son assemblée générale avec les agriculteurs, s’occupera de l’élevage bovin, de la collecte du lait et de sa livraison aux laiteries. La seconde coopérative, qui sera implantée dans la wilaya de Djelfa, une région connue par sa grande tradition d'élevage ovin, verra le jour juste après le lancement de celle de Khenchela. Destinée aux adhérents de la CNMA, cette mutuelle offrira aux éleveurs de cheptel ovin des prestations de services comme la couverture sanitaire à travers l'ouverture de cabinets et de pharmacies vétérinaires, la distribution d'aliment du bétail ainsi que l’identification du cheptel interne à la CNMA. «Les préparatifs pour la création de cette coopérative sont en cours. Une rencontre avec les éleveurs de la wilaya de Djelfa sera organisée pour discuter du projet et évaluer leurs besoins et écouter leurs préoccupations», a fait savoir le directeur général de la CNMA, Kamel Arba.

Notons qu’au mois d’octobre dernier, une coopérative agricole mutuelle de dattes a été créée à Touggourt, regroupant les producteurs de dattes des wilayas de Ouargla, d'El Oued et de Biskra, pour accompagner le développement de la filière. Elle a pour mission de promouvoir la production, de préserver et de développer la filière phoenicicole, ainsi que de veiller au suivi, à la vulgarisation et à la formation des producteurs. Cette mutuelle agricole est en train d'étudier une proposition des professionnels de la filière datte concernant la fabrication, à partir des dattes non marchandes, de la mélasse, l'une des matières de base dans la production de la levure boulangère. «Des chercheurs algériens de l'université de Ouargla ont prouvé que les dattes de faible valeur marchande et celles non commercialisées pourront servir pour fabriquer de la mélasse», a indiqué M. Arba à ce sujet. Ce projet, qui sera proposé au ministère de l'Agriculture et du Développement rural, pourrait contribuer à la relance de l'Eriad et la réouverture de l'usine de fabrication de levure de Oued Smar à Alger, a fait savoir le même responsable. La participation de la CNMA à ce processus de modernisation du système mutuel permettra de réaliser une sorte de maison de l’agriculteur (Dar El Fellah) vers laquelle se dirigera naturellement la production régionale. 

Mourad Allal

Sur le même sujet
19avril 2012

Culture du palmier dattier Un potentiel considérable à promouvoir

30déc. 2012

Produits du palmier dattier Un moyen d'assurer la sécurité alimentaire en zones sahariennes

16août 2014

Fièvre aphteuse: lancement prochain des procédures d’indemnisation

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.