dimanche 15 juillet 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La filière liège ne rapporte que 4 millions de dollars Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 mars 2018
13:30
0 commentaire L'Algérie dispose 18% de la production mondiale de liège

La production nationale de liège a été de 4.397 tonnes entre 2010 et 2017, ça a rapporté cette année, plus de 4 millions de dollars au titre des opérations exportations effectuées.

 

Quand on sait que l’Algérie produisait dans années 1980, environ 25.000 tonnes de liège par an pour descendre à 3 000 au début des années 2000, les performances actuelles sont réellement insuffisantes. Selon des professionnels de la filière, l’Algérie perd, en moyenne, 800 tonnes de liège chaque année sachant qu’il faut  35 à 40 ans pour pouvoir exploiter chêne-liège.  Il n’en demeure pas que les potentialités existantes méritent meilleure exploitation. Selon le PDG du Groupe GGR (groupe génie rural) le montant des exportations de 2017 sont « très faibles »  Le ministère de l’agriculture  mis en place un programme de développement de cette filière à forte valeur ajoutée économique pour relever le seuil  de production.

Dans le monde seulement, sept pays produisent du liège dont l’Algérie qui, a retrouvé ces dernières années sa 3eme place reste après l’avoir perdue, mais, cela « reste très faible », puisqu’il l’on arrive à exporter que pour 4 millions de dollars, que le DG du Groupe GGR juge « très faible » comparativement aux « énormes capacités » existantes.  Un plan d’action mis en place par le ministère de tutelle, par le biais du Groupe GGR, en vue de relancer cette filière et sa participation au soutien de la hausse des exportations hors hydrocarbures pourrait toutefois corriger ce manque à gagner en matière d’exploitation de cette ressource. D’autant que sur  4.551.603 dollars de liège exporté,  230.508 dollars soit, plus que la moitié ont été réalisé par le Groupe GGR, le restant du montant a été réalisé par des opérateurs privés. Ce même responsable a relevé que cette richesse nationale gagne à être mieux exploitée surtout que la demande mondiale « est en constante évolution » dira le responsable du groupe, tel que rapporté par l’APS.

Pour rappel, l’Algérie dispose d’une surface de 414 .000 ha de subéraie, soit un taux de 18% de la production mondiale, puis le Maroc avec 377.482 ha, a qui la production de liège rapporte chaque année 68 Milliards de dirhams.

 

 

 

A. M

Sur le même sujet
09mai 2013

Zaïmeche Mohamed Rafik, gérant de la SARL El Wiam de la petite Kabylie "L’Algérie perd 800 tonnes de liège chaque année"

07janv. 2013

Produits agricoles Les exportations reculent de 24.000 tonnes en 2012

04juil. 2015

Programmes de proximité de développement rural intégré Une population de 7 millions d’habitants touchée

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.