samedi 17 novembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Développement de l’agriculture
Le projet d'irrigation d’un million d’hectares finalisé Abonnez-vous au flux RSS des articles

01 févr. 2015
17:19
0 commentaire L’Algérie compte doubler la surface irrigable d'ici 2019

Hocine Nacib et Abdelwahab Nouri, respectivement ministres des Ressource en eau et de l’Agriculture ont conjointement animé, ce dimanche, une conférence de presse afin de décliner la dernière mouture du projet d’irrigation d’un million d’hectares destinés à l’agriculture. 

 

Un projet décidé lors du dernier Conseil des ministres restreint. Avec 1 million d’hectares de terre agricole supplémentaire, l’Algérie portera sa surface irrigable à près de 2,3 millions, d’ici la fin du présent quinquennat.     

« La commission a finalisé le projet d’irrigation d’un million d’hectares. 80% du projet concerne les Haut plateaux et le sud du pays », a tenu à préciser le ministre des Ressources en eaux qui explique que des chantiers importants doivent être lancés pour l’irrigation des surfaces agricoles. « 43% de la surface prévue concerne les Hauts plateaux, 43% pour le sud du pays et 22% dans le Nord », a déclaré Nacib qui a dévoilé les axes du projet qui concerne son secteur. « Il est prévu la réalisation de nouveaux barrages, l’exploitation des eaux souterraines notamment albiennes ainsi que les transferts des eaux depuis les barrages déjà opérationnels », a indiqué le ministre qui prévoit pour atteindre cet objectif trois pistes, toutefois, dira-t-il, la décision finale revient au Premier ministère, pour la mise en route de ce projet. Interpellé sur le financement dudit projet, Hacine Nacib n’a dévoilé aucun chiffre. 

Pour sa part, Abdelwahab Nouri qui a souligné le caractère stratégique de ce projet. « Il revêt un caractère stratégique pour le pays afin d’assurer la sécurité alimentaire de l’Algérie. » sur ce point, le ministre fixe une échéance. « L’Algérie garantira sa sécurité alimentaire, à court terme », a promis Abdelwahab Nouri qui s’est félicité de « l’apport de 9% du secteur de l’agriculture au PIB».

Sur sa lancée, le ministre a ajouté que « le secteur de l’agriculture a produit en 2014 l’équivalant de 2 756 milliards DA, soit environ près de 35 milliards Dollars. « Nous sommes le seul pays au monde qui couvre ses besoins alimentaires à hauteur de 72%. Beaucoup de pays au monde n’ont pas atteint ce taux », a répliqué Abdelwahab Nouri qui a été questionné sur la facture des exportations qui explose et l'enchérissement des prix des produits agricoles notamment les viandes, les fruits et légumes. « La production agricole est abondante mais nous n’arrivons pas à stabiliser la mercuriale », a-t-il reconnu, estimant que la création des marchés de gros va contribuer à la stabilisation des prix.

Barrages remplis à 76%

Interpellé sur le remplissage des barrages, le ministre de Ressources en eaux a annoncé le taux moyen de 76% à travers le pays, à la faveur des dernières pluies. Certains barrages, au nombre de 14, sont remplis à 100%, précisé M. Necib. Cependant, « deux barrages accusent un énorme déficit. Il s’agit du barrage de Souk Ahrès et de Bordj-Bou-Arreridj », a déploré le ministre, sans pour autant se montrer inquiété.   

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
15mai 2014

Pour augmenter la production Trois ministres au chevet de l’Agriculture

18sept. 2014

Le barrage de Tabellout (Jijel) réceptionné en juin 2015

11févr. 2015

Factures impayées à l’Algérienne des Eaux Necib parle d’un manque à gagner de 45 milliards DA

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.