samedi 21 avril 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les exportations hors hydrocarbures ne décollent pas Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 mars 2018
16:48
0 commentaire La Chine et la France, premiers fournisseurs

Le gouvernement semble avoir réussi le tour de vices des importations. Le recul de ces dernières est net et les exportations, tirées essentiellement des hydrocarbures ont réussi à ramener le seuil du déficit commercial à 97 millions de dollars contre 2,33 milliards de dollars.

 

Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 99% durant les deux premiers mois de 2018 contre 71% à la même période de l`année précédente. Elles demeurent toutefois tirées par les hydrocarbures avec 94,2% du volume global des exportations. A contrario, les exportations hors hydrocarbures n’arrivent toujours pas à dépasser le seuil marginal 5,8%. Ce qui correspond à, à peine, 412 millions de dollars sur les 2 premiers mois. 

Les données des douanes, mettent par contre en lumière, le net recul des importations dont la facture a été de 7,198 milliards de dollars soit, une baisse de moins 10, 05%. A noter que les importations des carburants ont baissé de près de 40%.La facture d'importation du Groupe Energie et lubrifiants en l’occurrence les carburants s’est établie à 154 millions de dollars contre 255 millions de dollars soit, un taux de moins de 39,61%. Le recul a été enregistré aussi pour les importations du Groupe des Biens d’équipements agricoles dont la facture a été de 72 millions de dollars contre 111 millions de dollars. La réduction a été importante de l’ordre de 35,14%. Le Groupe des biens alimentaires continuent par ailleurs de régresser, la facture a été de 1,48 milliard de dollars contre 1,53 milliard de dollars.  

L’autre facteur fortement souligné par ces données chiffrées est le mode de financement. Sur le total des 7,198 milliards de dollars, presque la moitié des importations a été réglée par cash.  

L'Espagne, premier client de l'Algérie  

La Chine maintient le haut de l’affiche en tête, en tant que fournisseur de l’Algérie avec 1,09 milliard de dollar ce qui représente 15,2% des importations globales. Vient ensuite la France avec 712 millions de dollars 9,9%, suivie de l'Italie avec 616 millions de dollars.

Quant aux partenaires clients de l’Algérie, l’Espagne vient en première position, qu’elle garde depuis le début de l’année en cours avec 943 millions de dollars ce qui représente les 13,3% des exportations globales algériennes. Il est suivi de l’Italie puis de la France en 3eme position.

 

A. M

Sur le même sujet
25déc. 2017

Importation: prés de 2 Mds en carburants et dérivés

21sept. 2016

Déficit commercial : en hausse de 26,5%

23nov. 2014

Selon le bilan des 10 premiers mois de 2014 Une baisse de 23% de l’excédent commercial algérien

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.