lundi 20 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Oran : 60 boulangers ont fait faillite cette année Abonnez-vous au flux RSS des articles

09 nov. 2017
13:00
0 commentaire L'association des boulanger réclame le dialogue avec la tutelle

La fédération des boulangers d’Oran, affiliée à l’union générale des commerçants et artisans,  a lancé hier un appel à la tutelle pour entamer un dialogue avec elle dans les meilleurs délais afin de canaliser un tant soit peu la grogne qui touche sa corporation. 

 

Le président de cette organisation a dressé un état des lieux alarmant sur la situation des boulangers qui, dit-il : « sont au bord de l’asphyxie financière », d’ailleurs il annoncera que : « 60 boulangers ont mis la clé sous la porte depuis le début de l’année. »

Pour ce faire, le Président de la fédération des boulangers d’Oran a avancé deux solutions pour mettre fin à cette crise qui fait perdre de l’argent aux boulangers au d’une marge bénéficiaire. La première proposition, consiste en une augmentation du prix de la baguette de pain qui n’érode pas le pouvoir d’achat du citoyen, ou bien en accordant des aides aux boulangers qui lui permettent de dégager une marge qui lui permette de continuer son activité. Le représentant des boulangers a, dans son plaidoyer, appelé à organiser la profession en instaurant une autorisation d’exploitation et le respect d’une distance d’au moins 650 mètres entre une boulangerie et une autre.  Le même intervenant dira qu’une étude réalisée sur proposition de la tutelle et à laquelle ont pris part la direction du commerce, les organisations de défense du consommateur et à laquelle la fédération n’était qu’un simple observateur,  a révélé que le prix de revient d’une baguette de pain, en incluant tous les paramètres, est de l’ordre de 10,90 da sans compter l’inflation de ses derniers mois. Ceci étant dit, l’orateur a annoncé qu’une rencontre nationale des boulangers  aura lieu le 15 novembre prochain, pour étudier les voies et moyens à mettre en œuvre, si les pouvoirs publics restent inaudibles à leurs doléances.          

Saou Boudjemâa

Sur le même sujet
11janv. 2015

La question sera discutée prochainement entre l’UGCAA et le ministère du Commerce Une baguette de pain à 8,50 DA pour les gros clients

11févr. 2014

Industrialisation et usage de la farine mixte Du pain à moindre coût

13avril 2013

Prix du pain Le dossier devant le prochain Conseil des ministres

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.