mercredi 16 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Eau potable: Bientôt dans les robinets pour les wilayas qui ont soif Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 août 2017
13:19
0 commentaire 6 milliards de dinars alloués.

Le problème d’alimentation en eau potable particulièrement récurrent à El Taref, Souk Ahras, BBA et Bouira et Tizi Ouzou sera pris en charge par le Fonds National de l’Eau. Une enveloppe de 6 milliards de dinars en est allouée.  

 

D’abord il faudra rénover pour les cinq wilayas précitées les installations vétustes pour ensuite réaliser des zones de stockage et de distribution des opérations que le ministère financera grâce au Fonds national de l’eau pour prétendre ensuite réguler la distribution de l’eau potable pour les citoyens qui en souffrent cruellement.

Les délais sont fixés pour octobre prochain pour la wilaya de Bouira qui serait la plus touchée par le manque d’eau. Deux opérations sont au programme : il s’agit de réhabiliter la station de Telsdit afin de porter sa capacité de 50.000 m3/j à 72.000 m3/j avec une conduite supplémentaire de 11,2 kms à partir du barrage Koudiat. Les robinets de Bouira pourront se remettre à couler ainsi que ceux des sept communes avoisinantes. Pour El Tarf, ou les travaux d’essai sont déjà en cours, les opérations portent sur le renouvellement de la conduite de refoulement du système d’AEP à Besbes et Dréan ce qui ne devrait tarder puisqu’il est prévu à peine quelques semaines pour pouvoir  alimenter correctement les communes de Dréan, Besbes, Chihani et Chbaita Mokhtar à partir de la station de pompage des Salines.

Pour Annaba, ou le problème réside aussi dans les installations vétustes de l’AEP il sera procédé à la rénovation de tout le système à partir du champ de captage de Guerbez, incluant les conduites et la station de pompage. La production d’eau potable attendue est de 9.000 m3/j. Elle bénéficiera aux communes de Berrahal, Chétaibi, Oued El Aneb, Kalitoussa, Ain Chouga, Ait Amar, Bouguessas, Cheurfa, Sellami El Eulma et Laabidi. Dans la wilaya de Blida, l’action porte essentiellement sur la réalisation d’une station de traitement monobloc d’une capacité de 30.000 m3/j au niveau du système de transfert appelé SAA. Ce projet pour lequel le ministère a débloqué une enveloppe de 600 millions de DA et dont l’achèvement des travaux est prévu pour la fin de cet été, permettra de garantir un quota stable à partir du système SAA (Alger) et de permettre une distribution quotidienne au niveau du Grand Blida. Quant à la wilaya de Tizi-Ouzou, il est prévu six (6) opérations pour un montant global de 400 millions de DA sont en voie de lancement. Il s’agit de la réhabilitation des conduites de la chaîne de refoulement de Tassadourth, la réhabilitation des conduites  d’adduction et des équipements à travers les chaines d’AEP de Sidi Naamane, la réhabilitation de la conduite de refoulement vers Ouadhias village à partir de Takhoukht, l’extension des réseaux d’AEP des villages Ait El Kaid, Ait Slimane et Lazounene, l’extension des réseaux d’AEP de la zone d’Oued Falli de la commune de Tizi-Ouzou et la réhabilitation des réseaux d’AEP de la ville de Tizi-Ouzou.

En plus d’un programme de réalisation, d’équipement et de raccordement de 5 nouveaux forages pour un montant de 200 millions de DA, le ministre a instruit les responsables de son secteur, lors de sa visite dans la wilaya de Blida en juillet dernier de doubler le volume transféré à partir de la SAA soit, de 15.000 m3/j à 30.00 m3/j.

L.A/APS

Sur le même sujet
21avril 2014

Transfert d’eau du barrage Taksebt à Boumerdès Mise en exploitation en juin de la troisième tranche

12août 2012

Un investissement de 150 millions de dinars à Blida Un nouveau projet pour l’eau potable

14sept. 2014

Une stratégie pour contrer les effets de la sècheresse

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.