dimanche 15 juillet 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Carburants: la consommation en hausse Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 févr. 2018
14:18
0 commentaire Le parc national des véhicules compte actuellement plus de 6 millions d'unités

La hausse du prix du carburant, semble n’avoir pas eu grand effet sur le volume de la consommation. L’essence demeure le carburant le plus demandé par les utilisateurs.

 

La consommation de l'essence dont le prix à la pompe avoisine les 42 dinars continue d’augmenter selon l’APS qui se réfère aux statistiques de l'Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH). Outre la demande sur le gas-oil et l’essence super qui a reculé notamment pour ce dernier qui, a accusé une baisse de consommation de l’ordre de moins 12,4%, les conducteurs continuent d’utiliser l'essence sans plomb dont le volume consommé a grimpé à 1,43 million de tonnes (Mt) en 2017 contre 1,36 Mt en 2016 enregistrant une hausse de 5,4%. Même tendance observée pour l'essence normale dont le pompage a atteint 1,18 Mt contre 1,16 Mt soit, plus de 1,8%. Il faut dire que le prix des carburants étant subventionné reste largement en dessous de son prix réel, estimé il y’a quelques temps par des services du ministère de l’énergie entre de 60 et 80 DA le litre ceci, en plus de la facture des importations de cette énergie qui coûte à l’Etat près de 2 milliards de dollars par an. Ce qui met le gouvernement devant une situation délicate générée par la tentation de réduire cette facture devenue insoutenable au su de la situation des ressources financières du pays et le besoin de ne pas perturber certaines activités, par la levée brusque des subventions qui dépendent de ces carburants comme les transports des personnes et de marchandises ainsi que l’agriculture.

Afin de réduire la facture d'importation des carburants, un programme d'investissements a été entamé pour renforcer les capacités actuelles de production des raffineries, qui sont de 11,5 millions tonnes/an de carburants et le recours à la sous-traitance à l’étranger pour produire le carburant. Pour rappel, les prix à la pompe des carburants toutes taxes comprises appliqués en 2017 avaient augmenté à 32,69 dinars le litre pour l'essence normale, à 35,72 dinars le litre pour l'essence super, à 35,33 dinars pour un litre d’essence sans plomb et 20,42 dinars pour le gas-oil. Le prix du GPL/ C reste inchangé à 9 dinars le litre afin de permettre une plus grande utilisation.

 

 

A.M

Sur le même sujet
05oct. 2017

Projet de loi de Finances : Ce qui va augmenter

28déc. 2017

Les nouveaux tarifs des carburants dès le 1er janvier

02janv. 2016

Les Algériens remettront la main à la poche

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.