lundi 23 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le Gouvernement demande des explications à Sovac Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 juil. 2017
14:37
0 commentaire Sovac va identifier les pièces à fabriquer localement

Le ministre du Commerce, Ahmed Abdelhafidh Saci a insisté aujourd'hui à Relizane auprès des constructeurs automobiles à aller rapidement à une deuxième étape dans le processus de fabrication automobile

 

Le ministre qui a salué les efforts du groupe Sovac et son partenaire Volkswagen, a souligné la nécessité de promouvoir cette industrie en allant vers une deuxième étape de production et de fabrication. "Je considère cette opération comme une simple première étape à laquelle le gouvernement algérien apportera certainement tout son accompagnement et son appui", a assuré le ministre qui a demandé en même temps aux les responsables de Sovac et Volkswagen de clarifier ce partenariat très rapidement.

Le ministre s'est interrogé ainsi sur "le programme initié par Sovac et Volkswagen qui portera sur la sous-traitance et le taux d'intégration dans le cadre de l'intégration d'une toile autour de cette première unité". Il dira également que ce projet vise d'abord la création d'emplois. La production des intrants qui nous viennent actuellement à 100% de l'Europe doit être prise en charge dans une certaine mesure graduellement pour arriver à un taux d'intégration objectivement acceptable dans le cadre des rapports commerciaux et de partenariat entre l'Algérie et l'Allemagne. Cela, ajoute le ministre, "permettra également à toute cette jeunesse de maîtriser le processus de montage et d'acquérir le savoir-faire allemand."

Par ailleurs, le ministre a indiqué que le "gouvernement est en phase de préparation au niveau du ministère de l'Industrie d'un nouveau cahier des charges qui fixera le minimum. Par cette sortie, le ministre du Commerce a réaffirmé la position du gouvernement quant aux projets de montage des véhicules.

Pour sa part le directeur général de Sovac, Mourad Oulmi, a insisté sur le rôle important du gouvernement dans la réalisation de son projet de montage de véhicules dans la wilaya de Relizane. Ainsi, il a indiqué que son entreprise partage la stratégie du gouvernement visant le développement de la filière de montage et fabrication automobile. Selon lui, le projet de l'usine de Volkswagen de Relizane vise notamment la satisfaction des besoins nationaux en matière de véhicules, le développement de l'industrie automobile et la mise en place d'un réseau de sous-traitants. L'intervenant a rassuré les consommateurs en disant que la qualité des véhicules montés en Algérie répond aux normes internationales.

Selon le directeur de Sovac, ce projet est une première phase d'un grand projet. En réponse indirecte au ministre du Commerce qui a demandé des explications sur le projet en question, M. Oulmi a indiqué que l'industrie automobile demande beaucoup d'années pour acquérir l'expérience et la technologie. "Nous allons construire beaucoup de hangars pour compléter le processus de fabrication et montage et aller vers l'export", a-t-il promis. Avant de préciser qu'une dizaine de hangars seront construits dès le mois de janvier prochain. "Nous allons tenter de rassurer les investisseurs étrangers. Ainsi, nous allons faciliter la tâche aux investisseurs pour s'installer en Algérie. Nous allons également identifier les pièces que nous pouvons fabriquer localement et nous lancer rapidement. "Avec Seeat nous allons identifier dès le mois de septembre les pièces que nous pouvons fabriquer localement", a-t-il dit.   

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
27nov. 2016

Des voitures allemandes assemblées en Algérie

08mars 2016

La production de Volkswagen en Algérie imminente

22févr. 2017

Le CPA finance Sovac à hauteur de 5 milliards de dinars

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.