lundi 10 décembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

OGB : Le Port d’El Hamdania sera très attractif Abonnez-vous au flux RSS des articles

14 mars 2016
19:37
0 commentaire Futur port de Hamdania

Alors qu'une compétition bat son plein dans la région pour attirer les activités maritimes du géant asiatique, le port d’El Hamdania, près de la ville de Cherchell devrait permettre à l'Algérie de drainer davantage de trafic chinois, a indiqué le rapport de Oxford Business Group (B). 

 

Le port de Cherchell, explique l’OGB, a le potentiel d'altérer de manière significative les flux du commerce maritime dans l'ouest de la Méditerranée, alors que « les ports régionaux, dont Valence, Algésiras et Barcelone en Espagne, et Gioia Tauro en Italie, concourent pour devenir la plaque tournante chinoise de l'ouest de la Méditerranée ».

China Ocean Shipping Company (Cosco), une des compagnies maritimes chinoises les plus importantes, vise actuellement des ports de l'ouest de la Méditerranée à savoir celui d’El Hamdania, afin de renforcer son rôle dans la région, explique-t-on. D’ailleurs, rappelle le rapport, en 2009, l'entreprise a remporté une concession d'une durée de 35 ans pour exploiter deux terminaux à conteneurs dans le port de Pirée en Grèce, qui est devenu sa plaque tournante régionale pour l'est méditerranéen. Cosco est actuellement en train de fusionner avec un géant maritime public chinois, la China Shipping Company. Avec un tel rapprochement, les deux entreprises formeront la quatrième compagnie maritime la plus importante au monde, contrôlant environ 8% du trafic maritime mondial.

« Les autorités du port de Valence, en particulier, vont probablement suivre de très près le mégaprojet algérien », indique-t-on. En effet, avec le nouveau projet, estime l’OGB, les flux de transbordement actuels pourraient dévier vers le sud et d’importants investissements étrangers, qui auraient sinon été destinés à la côte nord de la Méditerranée, pourraient être perdus.

Le rapport explique que le volume significatif de cargaisons en vrac destinées à terme à l'Algérie font une première escale au port de Valence, qui gère aujourd'hui environ 4,5m d'EVP par an, où elles sont divisées en chargements plus petits pour la suite du transport. Avec de nouvelles installations, une grande partie du dégroupage pourrait ainsi être directement gérée par le nouveau port algérien.

L’Algérie avait annoncé son projet de développer un port maritime de plusieurs milliards de dollars à El Hamdania, près de la ville de Cherchell, soit un des plus importants projets d'infrastructure depuis son indépendance. L'installation portuaire de 3,3 milliards de dollars s'étendra sur 2000 ha et sera située à moins de 100 km de la capitale, Alger. Elle devrait plus que tripler la capacité de manutention de fret actuelle de la nation, pour atteindre les 35 millions de tonnes par an. Aujourd'hui, les ports existants d'Alger et de Ténès ont une capacité combinée de 10,5 millions de tonnes par an.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
13déc. 2017

Port de Cherchell : 200 mille emplois en vue

17janv. 2016

Partenariat algéro-chinois pour la réalisation du port d’El Hamdania

04nov. 2015

Désinvestissement dans le transport maritime de marchandises L’Algérie subit une perte de 4 milliards de dollars par an

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.