samedi 17 novembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Afrique : L’Algérie dit stop au financement du terrorisme Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 janv. 2018
07:19
0 commentaire Le chef d'Etat rwandais Paul Kagamé sera élu président l'UA pour 2018

Les chefs d'Etat ou, de gouvernement africains tiennent aujourd’hui, leur 30ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine (UA) dans la capitale éthiopienne Addis Abeba. L’Afrique est attendue sur la question sécuritaire. 

 

Un des points clé de ce sommet que l’Algérie abordera avec la proposition d’accueillir  en Mars prochain, une conférence africaine sur le tarissement des nombreuses sources de financement du terrorisme. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant du président de la république a porté à Adis Abeba  la disponibilité algérienne d’accueillir les africains autour d’une rencontre qui permette de « porter plus loin l’action » anti terroriste, un engagement effectif de l’Algérie pour réussir le retour de la paix et le recouvrement de la stabilité dans certaines régions d’Afrique très éprouvées par les différentes formes que prend la violence comme le terrorisme, l’extrémisme et la prise d’otage. « Mon pays est disposé à accueillir, au mois de mars prochain, une conférence africaine sur le sujet », a indiqué M. Ouyahia dans son intervention à la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement.

Il s’agira, de « mobiliser » l’ensemble de la communauté internationale à travers l’élaboration, par les Nations Unies, « d’un protocole complémentaire à la Convention Internationale pour la répression du terrorisme de 1999 ou à la Convention internationale contre la prise d’otages de 1983 ». Un document élaboré par l’Algérie sera présenté aujourd’hui en plénière, il porte sur les moyens de prévention la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique. Ce document est conçu dans le cadre du mandat confié au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, désigné par ses pairs en 2017 comme coordonnateur de l’UA dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique. Le chef de l’Etat a été désigné pour cette mission en reconnaissance et en hommage à son engagement personnel et renouvelé dans la lutte contre le terrorisme international, tout comme la contribution « avérée »  de l’Algérie dans la mobilisation internationale autour de la lutte contre ce phénomène.

Le 30ème Sommet de l'Union africaine s'est ouvert à Addis-Abeba en Ethiopie le 22 janvier, avec les travaux du Comité des représentants permanents, les ministres des affaires étrangères ont pris ensuite le relais les 24 et 25 janvier pour mettre en place l'organisation et l'ordre du jour de l'Assemblée des chefs d'Etat. Outre la question sécuritaire, les participants à ce sommet examineront la réforme de l’organisation, la lutte contre la corruption et le libre-échange continental.

 

 

 

 

A. Merabetti

Sur le même sujet
02juil. 2017

Tebboune à Addis-Abeba pour le sommet de l’UA

04juil. 2017

Terrorisme et extrémisme: Bouteflika insiste sur la coopération africaine

15mars 2017

Le Président Bouteflika désigné par ses pairs africains Coordonnateur de l'Afrique pour la lutte contre le terrorisme

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.