lundi 20 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Alliance présidentielle, le retour Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 sept. 2017
14:39
0 commentaire Le gouvernement veut jouer sur du velours

Elle n’est pas annoncée de manière officielle, mais tout porte à croire qu’elle va se constituer autour du programme du chef de l’Etat, d’où découle le plan d’action du gouvernement.

 

Il s’agit bien entendu de l’alliance présidentielle qui s’est effilochée il y a cinq de cela. La seule différence, c’est que la nouvelle coalition ne comprend pas les partis islamistes. Et c’est cette coalition que réunit cet après-midi Ahmed Ouyahia, Premier ministre et non pas SG du RND, au Palais du Dr Saâdane, représentée par les responsables des partis, tels le FLN, le RND, le MPA et TAJ et les chefs des groupes parlementaires des deux chambres du Parlement.

L’objectif de cette réunion est de tracer la feuille de route en prévision des débats sur le plan d’action que présentera dimanche prochain Ahmed Ouyahia, le but étant de ne laisser aucun doute sur l’adhésion des partis dits « du pouvoir » au programme et son adoption. Cette initiative du Premier ministre n’a rien d’innocent lorsque l’on sait que le dernier changement à la tête de l’Exécutif a fait grincer bien des dents au sein du FLN qui était tout aussi surpris que l’ensemble de la classe politique de l’éviction d’un des siens de la chefferie. Cela, même si Ould Abbès laisse entendre qu’il se soumettait à la volonté du président de la République et non moins président du parti. Mais le malaise reste perceptible. Saïd Lakhdari, chef du groupe parlementaire de l’ex-parti unique a déclaré aujourd’hui qu’il prendrait part à a réunion. « Nous allons discuter, débattre, relever ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. »

Les dernières épreuves vécues par le MPA à travers la nomination d’un de ses cadres à la tête du tourisme avant d’en être débarqué 48 heures plus tard, laissaient craindre une réaction négative de ce parti. Surtout que Amara Benyounès avait promis, le 15 août dernier, après l’annonce du retour d’Ouyahia comme Premier ministre, des révélations un mois plus tard. C’est-à-dire durant le week end prochain.

C’est donc pour s’assurer qu’aucune voix discordante ne vienne entacher sa feuille de route, et pas uniquement son plan d’action qu’Ouyahia a choisi de remodeler l’alliance présidentielle et faire en sorte qu’elle se maintienne cette fois-ci.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
17oct. 2013

La classe politique en semi-effervescence A qui harangue le plus la foule

12avril 2016

Ouyahia-Saâdani : Une bataille peut en cacher une autre

11oct. 2015

Création d’une structure pour soutenir le programme du Président FLN-RND : guerre de positions

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.