mardi 26 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La crise va durer dans le temps Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 sept. 2017
19:16
0 commentaire Les partenaires appelés à plus de solidarité

« Le peuple algérien (…) mérite de ne pas connaître une nouvelle panne de développement après celle qu'il a vécue à la fin des années quatre vingt ».

 

Le chef de l’Etat qui a présidé ce mercredi 6 septembre 2017 le conseil des ministres avec un gouvernement partiellement remanié, a appelé les Algériens à la mobilisation et à une prise de conscience collective « quant à la difficulté de la période pour éviter toute panne de développement et arriver à préserver l'indépendance économique et financière du pays au-delà des clivages, y compris politiques. » Mais aussi d’adhérer aux réformes et aux efforts que cela sous-tend.

En somme, semble dire le président de la République, que la crise est partie pour durer dans le temps. Et pour la juguler, le gouvernement et ses partenaires sociaux sont appelés à se solidariser « pour garantir la progression des réformes dans la paix sociale ». Une paix sociale au demeurant fragilisée par l’érosion du pouvoir d’achat des citoyens. C’est la raison pour laquelle le premier magistrat du pays compte sur la plus importante organisation syndicale pour contenir la colère de sa base.

Cependant en faisant appel à la prise de conscience de la masse travailleuse, dont il reconnaît les sacrifices qu’elle a consentis pendant plusieurs années, c’est beaucoup plus les opérateurs économiques qu’il invite de manière indirecte à un sursaut. « (les travailleurs sont appelés, chacun dans son secteur, à redoubler d'efforts pour faire avancer les réformes destinées à moderniser la gestion du pays et notamment l'efficacité et la compétitivité de son économie pour offrir au pays des revenus substantiels à même de garantir, sur le long terme, la pérennité de la justice sociale et de la solidarité nationale ».

F. Ababsa

Sur le même sujet
01mai 2017

Bouteflika interpelle la sphère économique

07sept. 2017

Texte intégral du Communiqué du Conseil des ministres

21mars 2014

Le candidat Bouteflika propose un "nouveau pacte" pour ancrer le développement et le progrès

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.