dimanche 15 juillet 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Migration clandestine: Bouteflika pour une approche commune Abonnez-vous au flux RSS des articles

07 mars 2018
13:03
0 commentaire "La lutte contre la cybercriminalité, une priorité pour l'Algérie"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis l'accent mercredi sur la nécessité d'"intensifier" les efforts arabes face au phénomène de la migration clandestine, à travers notamment une approche commune basée sur le "strict respect" de la loi et des droits de l'homme.

 

Dans un message, lu en son nom par le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, le Président de la république s’est adressé à aux ministres arabes de l'Intérieur réunis à Alger il mit l’accent sur la nécessité de traiter la question de la migration clandestine sous l’angle du respect des l’homme et, dans une approche commune à laquelle devra tous, adhérer en vue de préserver la sécurité et la stabilité.

« Nous devons intensifier nos efforts communs pour traiter cette problématique dans le cadre d'une approche commune, basée sur le strict respect de la loi et des droits de l’homme et sur l'effort de sauvegarde permanente de la paix et de la sécurité dans nos pays », a soutenu le Président Bouteflika qui, a par ailleurs évoqué les multiples défis auxquels sont confrontés les pays arabes mettant l’accent sur les défis qui s’imposent au monde arabe, il dira que « l’on ne peut occulter un autre phénomène non moins dangereux et menaçant la stabilité de notre région arabe. Il mit à ce propos en garde contre toutes  formes de connexions entre le terrorisme et la criminalité transnationale à travers les supports technologiques modernes, notamment les sites web et les réseaux sociaux. « La situation s'est compliquée avec les différentes connexions survenues entre le terrorisme et les formes de criminalité transnationale, phénomène qui a gagné en étendue et en dangerosité par le recours massif aux moyens technologiques modernes pour commettre des crimes abjects, propager ses idées extrémistes et erronées, mystifier notre jeunesse et attirer de nouvelles recrues dans les zones de conflit et de tension ». Des espaces virtuels, dira le président de la république qui représentent un refuge pour les organisations terroristes et tous les réseaux criminels, parce qu'invisibles, notamment celles qui pratiquent la traite des personnes, le trafic d'organes et des migrants illégaux, le trafic de drogue, le trafic d'armes et d'explosifs, la falsification d'identité et de documents, outre son rôle dans l'enrôlement de nouveaux combattants et l'établissement de liens entre les différents réseaux de combattants. Il réitéra à l’occasion la nécessité, maintes fois exprimée par l’Algérie de conjuguer les efforts en vu du tarissement des « sources de financement classiques ».

La propagation de plus en plus large des technologies de l'information et de la communication continue d'imposer des défis énormes, c'est ce qui a imposé la lutte contre la cybercriminalité comme priorité pour l'Algérie qui a adopté de nouveaux « instruments juridiques, techniques et opérationnels pour remplacer les précédents qui ne prévoyaient pas la nouvelle donne sécuritaire », rappelant que « l'Algérie a été l'un des premiers Etats à ratifier la Convention arabe pour la lutte contre la cybercriminalité, elle s'attèle, actuellement, à renforcer le cadre juridique y afférent, à la définition des modalités de contrôle du web et à la lutte contre les types de crimes électroniques ».

.

               

A. M/APS

Sur le même sujet
04juil. 2017

Terrorisme et extrémisme: Bouteflika insiste sur la coopération africaine

10févr. 2014

M. Sellal appelle à la création de l'organisation "Afripol" pour une meilleure coordination des efforts en matière de sécurité

09avril 2013

Ould Kablia au sujet du crime organisé transnational Nécessaire coopération entre les pays

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.