vendredi 23 février 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

OMC: l'Algérie décide de prendre son temps Abonnez-vous au flux RSS des articles

05 févr. 2018
14:00
0 commentaire "L'Algérie ira à son rythme", selon Benmeradi

L’accession de l'Algérie l’Organisation Internationale n’est pas à l’ordre du jour. La raison : il n’y a pas de plus value en l’état actuel des choses.

 

Le ministre du commerce l’a annoncé ce matin, l’adhésion de l’Algérie à l’OMC se fera en temps voulu, notre pays ira «à son rythme». Le processus d'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce, engagé durant les années 1980, reste un dossier en cours et « nous sommes toujours demandeurs, mais nous irons à notre rythme », déclarait le ministre à l’APS

Apres 25 ans de négociations cette adhésion souhaitée butent toujours sur la contrepartie, les membres de l'OMC veulent tous bénéficier des avantages accordés par l'Algérie à l'Union européenne (UE) dans le cadre de l'Accord d'association alors que « cela n'arrange guère l'Algérie ». Pour le premier responsable du secteur, il est utile d’être bien outillé avant le sauter le pas. Adhérer dans les conditions actuelles n’est pas rentable pour l’économie nationale. A savoir des droits de douanes nuls, comme ceux accordés dans le cadre des accords d’association avec l’Union Européenne. « Il faut donc remettre à niveau notre droit de douane et convaincre l'UE et la Zone arabe de libre-échange (ZALE) de la nécessité de la démarche », expliquait le ministre qui, opte ainsi pour la prudence dans une démarche de globalisation qui pourrait fragiliser davantage l’économie nationale déjà éprouvée par les effets exogènes.

Ce n’est pas un fait inédit, d’autres économies et pas des moindres ont négocié dur et pris le temps qu’il faut pour protéger leurs intérêts, Benmeradi cite le cas de la Chine qui a réussi à protéger ses filières à hauteur de 80 à 90%. Idem pour les grandes puissances économiques dont les Etats Unis et la Russie, membres influents de l’Organisation et qui continuent d’appliquer des mesures protectionnistes de leurs économies.

 

               

                

L. Aizouni

Sur le même sujet
05août 2014

Adhésion de l’Algérie à l’OMC L’UGCAA soutient le Gouvernement dans sa démarche

03janv. 2015

Accession de l'Algérie à OMC: le 13ème round pour le 1er trimestre 2015

27nov. 2014

Mouloud Hedir, Expert et ancien négociateur pour l’OMC «L’Algérie est le pays de Cocagne pour les étrangers»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.