mardi 26 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Selon le ministre du tourisme
Le privé a investi 220 milliards de dinars dans le secteur Abonnez-vous au flux RSS des articles

24 mars 2013
13:57
1 commentaire 70 milliards de dinars pour le secteur public

Contrairement aux années précédentes, le secteur du tourisme semble connaître un certain envol. 

 

Cela avec l’implication du secteur privé qui montre de l’engouement puisque pas moins de 200 milliards de dinars ont été investis. Contre 70 milliards seulement pour le secteur public. Des chiffres avancés par le ministre du Tourisme aujourd’hui à Mazafran. A l’occasion d’une réunion d’évaluation du secteur du tourisme.

M. Benméradi s’est dit satisfait de ce que le privé se soit investi dans ce secteur. Ce d’autant que l’Algérie dispose de grandes potentialités. Au demeurant très mal exploitées. Le ministre n’a pas hésité à pointer un doigt accusateur à l’endroit des directeurs locaux du tourisme et des agences de voyage. Aux premiers, il reproche le manque de coordination entre eux, en plus de l’absence de plan d’aménagement de sites touristiques.

M. Benmeradi a blâmé les secondes qui se consacrent beaucoup plus à orienter leurs clients pour se rendre à l’étranger au détriment du tourisme local. Pourtant, l’Algérie regorge de sites paradisiaques, en plus du Grand sud qui ne se limite pas uniquement à Tamanrasset. Taghit, Beni Abbès, Djanet ou encore Timimoun où une fête annuelle est organisée avec en prime des manifestations culturelles.

Toutefois, le manque d’infrastructures ne permet pas d’accueillir le flux important de touristes, aussi bien nationaux qu’étrangers qui choisissent cette destination, notamment pendant les vacances d’hiver et de printemps.

Faouzia Ababsa

Mots-clés
Sur le même sujet
22nov. 2012

Tourisme et hôtellerie Des formateurs algériens à l’école tunisienne

22sept. 2012

Restructurer les missions des agences de tourisme pour activer la promotion de la destination Algérie

19mai 2013

Benmeradi appelle à faire du secteur du tourisme "un des piliers" du développement économique

Commentaires

24 Mar 2013
walidou 15h54

C'est plutôt le ministère qui ne dispsose pas de visions d'imaginations et de créativité ,ni même de feuille de route déclinée par pôle d'excellence et par thématique,le ministère est dans l'expectative en gérant par des effets d'annonce l'évolution du tourisme.il faut être réaliste nous n'avons pas les moyens de l'ambitions et de la politique que nous voulons imprimer au tourisme.tout est revoir l'architecture organisationnelle de l'administration.le mode gestion et de management du secteur (amenagement investissement promotion marketing promotion transversalité commercialisation usage des tic et valorisation des patrimoines).le secteur a besoin d'un nouveau sang ,d'une nouvelle dynamique avec un pilotage plus clair et des objectifs quantifiés.
le deficit hôtelier n'est pas prêt d'être rattrapé,les agences sont atomisées avec une incapacité professionnelle de conquérir des marchés internes et externes sans pour autant revoir leurs modes de fonctionnement.nous sommes dans modes de fonctionnement archaïques et artisanaux ,loin des architecture des marchés émetteurs qui sont dans des méga resorts et des méga groupe dont un seul opérateur traite jusqu'a 20.000.000 touristes an.A ce rythme ,il nous faut 1 siècle pour rattraper ses pays leder dans le monde du tourisme et des loisirs.

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.