lundi 20 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

100.000 transactions depuis le lancement du e-paiement Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 sept. 2017
18:36
0 commentaire Le développement de la monétique a connu des retards.

Depuis le lancement du e-paiement en octobre 2016, "nous avons enregistré plus de 100.000 transactions faites par voie électronique, soit une moyenne de 10.000 transactions par mois", a déclaré M. Djebbar à la presse en marge du deuxième colloque algéro-français sur la monétique et les systèmes de paiement électroniques.  

 

L’intervenant a également relevé que la Poste, qui est, selon lui, un autre acteur "majeur" de la monétique, était en train de convertir 5 millions de cartes en cartes CIB: "ce qui donnera une poussée importante au développement de e-paiement en Algérie". Par ailleurs, le président du GIE monétique a rappelé aux participants que le développement de la monétique en Algérie datait de plusieurs années, mais a connu des retards.

Pour rattraper ce retard et être au diapason de ce qui se fait à travers le monde, la communauté bancaire algérienne a mis en place une stratégie de développement du paiement électronique en tirant profit des dernières technologies et avancées enregistrées au niveau international dans le domaine de la monétique, a renchéri M. Djebbar.

En attendant la promulgation de la loi sur le e-commerce, actuellement au niveau du gouvernement, le service du paiement électronique se limite actuellement au paiement des factures d'électricité, de gaz et de l'eau ainsi que de certains services d'assurances notamment l'assurance voyage. Il a indiqué, par ailleurs, que le développement du paiement par téléphone mobile (m-paiement) faisait partie aussi de la stratégie de la communauté bancaire. "Le chantier est déjà lancé. Des discussions sont en cours avec les autorités monétaires pour mettre les jalons minimaux qui permettraient de développer le m-paiement", a-t-il dit.

Intervenant à l'ouverture de ce colloque, l'ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a assuré que les entreprises et les banques françaises étaient disposées à accompagner les institutions algériennes pour le développement du paiement électronique. "La France met à la disposition de l'Algérie ses entreprises, sa technologie et son expérience, pour accompagner le développement des systèmes bancaires et réussir cette aventure du paiement électronique et du e-commerce", a-t-il dit. Selon lui, en France, 50% des paiements s'effectuent par carte bancaire, alors que le e-commerce a généré en 2016 un chiffre d'affaire de 72 milliards d'euros, soit le deuxième marché européen et 5ème au niveau mondial.

R.N

Sur le même sujet
05avril 2016

Le E-commerce nécessite la régulation

02oct. 2014

Transport de voyageurs Des réservations par internet dès 2015

21avril 2015

Transactions commerciales Plusieurs sociétés adopteront le e-paiement en juin

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.