vendredi 31 octobre 2014 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Crash de l’avion militaire à Oum El Bouaghi
Une cérémonie de recueillement prévue à Boufarik Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 févr. 2014
14:51
0 commentaire Le miraculé Nimer Djeloul est toujours en soins intensifs

Les opérations d’évacuation des victimes du crash de l’avion militaire survenu le mardi à Ain Mlila ont été achevées aujourd’hui à 5h du matin, avec l’évacuation de 62 corps dont 16 à bord de deux hélicoptères de l’armée vers l’hôpital  Ben Baatouche d’Ali Mendjeli.  

 

Un périmètre de sécurité a été placé autour de l’hôpital avec un important dispositif sécuritaire déployé tôt dans la matinée d’aujourd’hui interdisant l’accès à toute personne y compris la presse.  Seuls les membres des familles des victimes venues de plusieurs wilayas ont été autorisés à y accéder après plusieurs vérifications. Les familles continuent d’arriver.

Selon la protection civile, il ya 4 femmes parmi les victimes. Quant au miraculé, seul survivant parmi les passagers de l’avion, il est toujours en soins intensifs au niveau du service de la réanimation de l’hôpital militaire. Il présente plusieurs traumatismes dont un crânien selon une source hospitalière qui juge son état de critique.  Il s’agit du caporal chef Nimer Djeloul âgé de 21 ans qui est originaire de la wilaya de Chlef.

On apprend également qu’une cérémonie officielle de recueillement est prévue au niveau de la base militaire de Boufarik où tous les corps seront transportés par les hélicoptères avant de les remettre à leurs familles respectives.

En ce moment même, le vice-ministre de la défense et chef d’état major de l’ANP Gaid Salah effectue une visite sur les lieux de l’accident après avoir été au niveau de l’hôpital militaire ce matin.

M.E.H

Sur le même sujet
12févr. 2014

Crash de l’avion militaire La boite noire retrouvée

11févr. 2014

Crash d'un avion militaire 77 décès et 1 blessé

24juil. 2014

Crash de l’avion militaire à Oum El Bouaqui Le seul survivant quitte l’hôpital de Constantine

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.