jeudi 20 septembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Hydrocarbures: le nouveau cadre législatif "favorisera" de nouveaux investissements

28 mars 2018
09:33

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a affirmé, mardi à Timimoun, que le nouveau cadre législatif régissant le secteur des hydrocarbures, qui sera "prêt à la fin 2018 ou au début du premier semestre 2019 favorisera de nouveaux investissements en partenariat avec des opérateurs étrangers qui reconnaissent le sérieux et la crédibilité de l'Algérie". 

 

"Je suis convaincu que le nouveau cadre législatif, en cour d'élaboration et devant être prêt à la fin 2018 ou au début du premier semestre 2019, ouvrira le champ à davantage d'investissements en partenariat avec des opérateurs étrangers qui reconnaissent le sérieux et la crédibilité de l'Algérie", a déclaré M. Guitouni dans une allocution à l'occasion de l'inauguration du nouveau complexe gazier au champ de Timimoun.

Soulignant que le nouveau texte contribuera au "renforcement des capacités de production pétrolières et gazières nationales", le ministre a fait savoir que son secteur "a tracé un programme ambitieux visant à intensifier les efforts en matière de prospection, d'exploration et de développement des hydrocarbures pour assurer au pays la sécurité énergétique à long  terme, à travers l'augmentation des réserves".  Le complexe de Timimoun, réalisé par "les plus grandes compagnies pétrolières internationales", Sonatrach (Algérie), Cepsa (Espagne) et Total  (France), devrait "renforcer l'industrie gazière en Algérie" et témoigne de  l'importance du secteur minier dans le pays, a ajouté le ministre, exprimant par la même occasion la "disponibilité" de son département à "poursuivre les efforts pour améliorer le climat d'affaires et capter de nouveaux partenaires", d'autant, a-t-il ajouté que les ressources de l'Algérie sont immenses et non encore entièrement découvertes.  Soulignant que le complexe de Timimoune permettra d'augmenter "les capacités de production gazière de l'Algérie et renforcera sa position sur le marché international", M. Guitouni s'est dit "confiant" en les capacités du Groupe Sonatrach à "relever ce défi".  "Le secteur de l'Energie demeure, sous la conduite éclairée du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, fort et efficient et contribue au développement socio-économique, notamment en termes de création de nouveaux postes d'emploi et l'amélioration du Service public", a conclu le ministre.

 

               

APS

Sur le même sujet
26sept. 2017

3 nouveaux champs gaziers pour 2018

06juil. 2014

Le groupe table sur une production de 225 millions de TEP Sonatrach s'attend à un redressement en 2018

03juil. 2014

Sonatrach se lance dans l’exploration dès cette année Gaz de schiste :forage de 4 puits en Algérie

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.