vendredi 25 juillet 2014 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le syndicat des pharmaciens au sujet de l’augmentation des importations de médicaments
"L’Algérie s’éloigne de ses objectifs" Abonnez-vous au flux RSS des articles

31 jui 2012
14:29
0 commentaire Objectif: couvrir le marché à 70%

 

Le vice-président du syndicat algérien des pharmacies d’officines, Abderrahim Zemouchi, a commenté les chiffres relatifs à l’augmentation des importations des médicaments. 

 

Il a déclaré, à ce sujet, que les raisons de cette augmentation pourraient être multiples en l’absence de statistiques fiables. Il a affirmé qu’il «n’existe aucun paramètre fixe à travers lequel on peut expliquer les raisons de cette augmentation, comme par exemple un accroissement de la population malade, ou une hausse de la demande en matière de soins ou autres».

D’après M. Zemouchi, «l’absence d’une étude fiable et concrète sur l’offre et la demande de ce produit, est due à un dérèglement total du marché des médicaments en Algérie». Cette hausse de la facture d’importation des médicaments, estimée à 33% durant le premier semestre 2012, «nous éloigne des objectifs fixés par les pouvoirs publics, à savoir une couverture du marché national à hauteur de 70% d’ici deux ans. Le marché du médicament n’est couvert actuellement qu’à hauteur de 40% par la production nationale».

Malgré cette hausse des importations des médicaments, le manque de certains traitements, surtout ceux entrant dans le traitement des  maladies chroniques, subsiste toujours. Le directeur général de la pharmacie au niveau du ministère de la santé, Yacine Khaldi, a déclaré que des imperfections sont enregistrées dans la distribution des médicaments, car l’Algérie importe des tonnes de médicaments chaque année, en plus de la production nationale.

Mais les pharmacies souffrent de la perturbation constatées au niveau de la distribution de ce produit, car aujourd’hui le problème se pose entre l’approvisionnement et la distribution du médicament», a-t-il soutenu. M. Khaldi n’a pas nié le fait que « la distribution des médicaments en Algérie fait l’objet de pratiques douteuses de la part de certains opérateurs »   

Nabil Mansouri

Mots-clés
Sur le même sujet
31juil. 2012

Le syndicat des pharmaciens au sujet de l’augmentation des importations de médicaments "L’Algérie s’éloigne de ses objectifs"

10juin 2012

Le chiffre d’affaires de la Pharmacie centrale en progression 25 milliards de dinars depuis le début de l’année

18févr. 2014

Importation de médicaments La facture en légère hausse en 2013

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.