samedi 17 novembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Figuiculture
Vers l’exportation de la figue sèche de Beni Maouche Abonnez-vous au flux RSS des articles

09 nov. 2015
10:52
0 commentaire La figue sèche

L’Association des figuiculteurs de la Beni Maouche (AFBM), dans la wilaya de Bejaïa,  a engagé des négociations avec un investisseur pour exporter la figue de la région et ses dérivés vers le marché européen.   

 

Sans vouloir dévoiler son identité, Omar Bekkouche, secrétaire général de l’AFBM a affirmé à L’Éconews, qu’un important investisseur a exprimé un fort intérêt pour l’exportation de la figue et ses dérivés, sachant que plusieurs unités de transformation ont déjà vu le jour dans la région. L’on propose, entre autres, de la figue fourrée ou enrobée de chocolat et du vinaigre à base de la figue.   

« J’ai été reçu, en présence du président de l’association  M. Meziane Youcef, par un grand exportateur. Nous avons discuté sur la possibilité d’exporter la figue sèche à raison d’un conteneur par semaine », a-t-il affirmé, soulignant qu’ « une autre rencontre sera tenue incessamment pour finaliser cet accord».

Les figuiculteurs de la région comptent aller plus loin dans le projet de développement et de la promotion de la culture de la figue et sa transformation. Toutefois les figuiculteurs de cette région ont présenté l'installation des unités de conditionnement des figues dans la commune de Beni Maouche comme une condition préalable à l’exportation.

Il est à signaler que la région de Béni Maouche, réputée pour la qualité supérieure de ses figues, rappelle notre interlocuteur, a produit plus de 160 000 quintaux de figues durant la saison de 2015, soulignant que 750 agriculteurs se sont versés dans cette activité.

L’association des figuiculteurs organisaient depuis 13 ans la Fête de la figue. L’édition de septembre 2015 a vu la participation de pas moins de 150 exposants issus d'une dizaine de communes, dont 7 de la wilaya de Bejaïa et trois autres appartenant aux wilayas limitrophes.

A propos des prix de vente des figues sèches, notre interlocuteur, dira qu'il existe 4 variétés, dont la première est vendue à 800 dinars, la deuxième à 600 dinars et les autres sont proposées à moins de 400 dinars. Celles-ci sont utilisées dans l’industrie de la transformation.

La wilaya de Bejaïa, notons-le, compte quelque 135 000 figuiers, dont la moyenne annuelle de production avoisine les 13 000 quintaux de figues sèches. 

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
16sept. 2014

Béjaia enregistre une bonne récolte cette année La figue fraîche cédée à 150 DA à Ighil Ali

10sept. 2016

Le label de la figue de Béni Maouche pour bientôt

02nov. 2014

Béjaia Béni-Maouche fête ses figues

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.